.

L’éternelle jeunesse africaine

Publié par Mouahé Régis KONAN

Les questions auxquelles peu d’Africains peuvent donner une réponse claire sont : « Qui est jeune ? A quel âge se considérer comme adulte ?».

Rien qu’à voir les présidents des associations de jeunesse, on se demande si le mot « jeunesse » n’a pas une signification bien particulière pour les Africains. Apparemment, tant qu’on n’est pas marié et qu’on n’a pas des gosses, on est encore « jeune ».

Le cas de la politique est stupéfiant. Observez ceux qui sont considérés comme jeunes dans les partis politiques. Ils sont bien barbus ! Ce sont des adultes plein. Le président de la jeunesse du parti ou du mouvement politique est un vétéran ! Qui est réellement jeune ?

 

Qui est jeune ?

Pour les Nations Unies, la jeunesse est la période entre 15 et 24 ans. Dans sa stratégie francophone de la jeunesse 2015-2022, la Francophonie définit la jeunesse comme la période allant de 15 à 35 ans. Que choisir ?

Généralement, il est admis qu’à 26 ans la personne est adulte – si l’on considère l’âge de 25 ans comme la période de transition entre la jeunesse et la période adulte.

 

Le piège

Le piège, en tant qu’adulte, est de (vous faire) croire que vous êtes encore jeune. Vous tolérerez vous-mêmes vos erreurs, vos conneries. C’est un peu comme traiter une jeune de 21 ans comme un bébé. S’il se dit qu’il est bébé, il agira et réagira comme un bébé.

C’est pareil pour les adultes à qui l’on fait croire qu’ils sont jeunes ou qui se croient jeunes. A 30 ans, pas de boulot, encore chez les parents et heureux dans sa peau… parce qu’on est jeune !

La personne adulte qui accepte cette « jeunesse africaine » creuse sa tombe. Comme le dirait l’autre : « Mort à 26 ans mais enterré à 60 ! ».

 

Agir

Dites à toutes les personnes qui se considèrent jeunes mais qui ont plus de 25 ans qu’elles sont des adultes et qu’elles devraient se comporter comme des adultes. Vous les aiderez grandement. Le meilleur pour l’Afrique serait que les personnes qui ont dépassé l’âge de la jeunesse refusent cette « jeunesse africaine » qu’on veut bien leur attribuer. Ce n’est qu’à partir de ce moment qu’un changement s’opèrera.

Vous pouvez cliquer ici pour télécharger un guide pour aider les jeunes à évaluer la politique de la jeunesse dans leur pays. (format PDF, 301 Ko)

Partagez cet article à tous les « jeunes » Africain(e)s que vous connaissez ! Leur nombre vous impressionnera !

Si vous vous intéressez aux politiques de jeunesse ou si vous voulez en savoir plus, vous pouvez lire les documents suivants :

Analyse de la mise en œuvre de politiques jeunesse dans les États et gouvernements membres de la Francophonie et exemples de bonnes pratiques 2016 -  (format PDF, 6,7 Mo)

Guide sur des normes de qualité pour la politique de jeunesse (format PDF, 292 Ko)

 

Poster un commentaire

CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.