.

Les Morts contre les Vivants

Publié par Mouahé Régis KONAN

Mort_Stocksnap

En 1997, alors que j’étais en classe de seconde, un décès est survenu dans notre classe.

Nous avons appris la nouvelle un mardi matin et comme vous pouvez l’imaginer, nous étions tous abattus. Certains d’entre nous ont jugé inconcevable de faire cours durant la journée. Faire le deuil de notre ami était notre souhait.

Le professeur de mathématiques est arrivé et il nous a demandé ce qui n’allait pas, vu la tristesse qui transparaissait sur nos visages.

Le chef de classe l’a informé du décès de notre ami. Il a compati à notre douleur et nous a adressé des mots de réconfort.

Il s’est avancé vers le tableau, a pris un bâton de craie et y a écrit le titre de la leçon. A ce moment là, de nombreux murmures et grognements se sont fait entendre dans la classe. Plusieurs élèves trouvaient inapproprié de faire cours dans de telles circonstances.

Il s’est tourné vers nous, a parcouru la classe du regard et nous a dit d’un ton très respectueux :

« Il ne faut pas que les morts empêchent les vivants de travailler ».

Jamais je n’oublierai cette phrase !

 

Aspects financiers

 

Long séjour à la morgue, prestation d’artistes, convois kilométriques, cercueil impressionnant, et je ne sais quoi d’autres encore. Dans le langage courant, vous entendrez dire que le défunt doit être « enterré dignement ».

Les dépenses s’accélèrent et après l’enterrement, les bourses sont vides. Rappelez-vous qu’après l’enterrement de l’être aimé, la vie suit son cours.

 

Aspects émotionnel et psychologique

 

Certaines personnes piquent une crise ou tombent malade lorsqu’on leur annonce la mort de leur être cher. D’autres meurent quelques temps après la mort de l’être aimé pour la simple raison qu’elles renoncent à vivre, se demandant ce qu’elles deviendront sans l’être disparu.

L’un des meilleurs moyens d’éviter cela est d’apprendre le détachement : vous aimez la personne sans être fortement attaché à elle. Aussi, rappelez-vous que les morts ne peuvent pas vous empêcher de vivre parce que les morts ne sont pas morts !

« La mort est une fin de chapitre, le roman continuera au travers de l’éternité et s’emplira de toujours plus d’amour, de beauté et de lumière. » DE COULEVAIN

 

Ecoutez Birago Diop

 

Ces phrases vous rappellent quelque chose ?

[…]

Ceux qui sont morts ne sont jamais partis :

Ils sont dans l’Ombre qui s’éclaire

Et dans l’ombre qui s’épaissit.

Les Morts ne sont pas sous la Terre :

Ils sont dans l’Arbre qui frémit,

Ils sont dans le Bois qui gémit,

Ils sont dans l’Eau qui coule,

Ils sont dans l’Eau qui dort,

Ils sont dans la Case, ils sont dans la Foule :

Les Morts ne sont pas morts.

[…]

Ceux qui sont morts ne sont jamais partis :

Ils sont dans le Sein de la Femme,

Ils sont dans l’Enfant qui vagit

Et dans le Tison qui s’enflamme.

Les Morts ne sont pas sous la Terre :

Ils sont dans le Feu qui s’éteint,

Ils sont dans les Herbes qui pleurent,

Ils sont dans le Rocher qui geint,

Ils sont dans la Forêt, ils sont dans la Demeure,

Les Morts ne sont pas morts.

Vous pouvez lire l’intégralité du poème Souffles de Birago Diop et l’écouter en format MP3 en cliquant ici.

 

« Il ne faut pas que les morts empêchent les vivants de travailler ». Faites passer le message.

« C’est parce qu’on se fait une conception incomplète de la vie qu’on redoute la mort. » WAGNER

Source de l’image : stocksnap.io

Poster un commentaire

CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.