.

Comment se faire des amis à l'ère numérique et accroître son influence

Publié par Mouahé Régis KONAN

Se faire des amis à l’ère numérique ? Oui, c’est facile si vous lisez la nouvelle édition du best-seller Comment se faire des amis, entièrement revue et actualisée pour être en phase avec notre époque du tout numérique.

Comment gagner et conserver la confiance d'autrui ? Y-a-t-il des astuces pour faire changer d'avis un interlocuteur sans l'irriter ni le froisser ? Dale Carnegie Training Institute a pratiqué et adapté l’enseignement de son fondateur à notre nouvelle manière de communiquer : l’ère du numérique. Ce document est un bijou.

 

L’essentiel de l’engagement

Des employés ont perdu leur emploi pour leurs commentaires négatifs sur les réseaux sociaux. Ni vous, ni moi n’aimons faire l’objet de reproches qu’ils soient justifiés ou non. Rangez-donc vos boomerangs. Il vaut mieux suivre le principe suivant dans nos relations humaines : ne pas critiquer, ne pas condamner et ne pas se plaindre.

N’utilisez plus les médias dans un esprit agressif et critique, mais d’encouragement et de soutien. Interdisez-vous de dénigrer vos concurrents. Calmez-vous avant de vous exprimer. Quand on est en colère, les cinq premières minutes sont en général les plus dangereuses.

Mettez en avant ce qui est positif. Celui qui s’exprime dans un esprit de valorisation sincère et respectueux se fera toujours plus d’amis et incitera plus de monde à changer positivement que celui qui critique, qui condamne et méprise.

Pour amener quelqu’un à accomplir une certaine action, il faut commencer par toucher en lui un désir profond. L’influence a davantage à voir avec l’intuition qu’avec l’intelligence et se conquiert en douceur.

 

Six manières de marquer durablement les esprits

1. Intéressez-vous à ce qui intéresse les autres. Celui qui s’intéresse chaque jour à ce qui intéresse les autres est un être à part, dont on se souvient, que l’on apprécie et à qui l’on accorde sa confiance. Et plus la confiance est grande, plus l’influence est solide.

2. Souriez. Un sourire s’entend, que votre interlocuteur vous voie ou pas. Si vous souriez à travers vos mots, vous indiquez à votre interlocuteur que son bien-être vous importe. Votre message et vous-même multipliez vos chances d’être bien perçus.

3. Domptez le pouvoir des noms. Le nom d’une personne a plus d’importance pour elle que tous les noms de la terre réunis. Si vous vous rappelez ce nom et parvenez à l’utiliser avec aisance, vous lui prodiguez un compliment aussi subtil qu’efficace. Mais si vous l’oubliez ou que vous l’écorchez, vous vous placez en position très inconfortable.

4. Ecoutez davantage. Le pouvoir de l’écoute est celui de changer les cœurs et les esprits. C’est le pouvoir de donner aux gens ce qu’ils désirent le plus : être entendus et compris.

5. Parlez à votre interlocuteur de ce qui l’intéresse. Si l’on admet que toute réussite durable repose sur l’établissement d’une relation de confiance, alors toute interaction devrait avoir pour objectif d’apporter une certaine valeur aussi tôt et aussi souvent que possible.

6. Laissez les autres un peu mieux qu’ils n’étaient. Vos meilleures intentions – quel que soit le domaine – échoueront régulièrement à se réaliser si la vision qui vous inspire ne se traduit pas en petites actions porteuses de valeur. Le secret de tout progrès relationnel est d’apporter de la valeur, et de le faire avec constance.

 

Comment mériter et conserver la confiance des autres

1. Evitez les polémiques. Il est rare que les disputes mènent loin ; en général, chacun en sort encore plus campé sur ses positions. Quand bien même vous auriez raison, la controverse est aussi vaine que si vous aviez tort.

2. Ne dites jamais : « Vous avez tort ». Dire aux autres qu’ils ont tort, c’est en fait exprimer en creux que l’on ne veut pas être rejeté. C’est parce que l’on n’a pas envie d’avoir tort soi-même que l’on projette ce rôle sur les autres.

3. Si vous avez tort, admettez-le promptement et énergiquement. Les gens restent rarement déçus ou en colère quand ils voient que l’on regarde la réalité en face. Nous accordons beaucoup plus facilement notre pardon à ceux qui avouent tout de suite.

4. Commencez de façon amicale. L’amabilité appelle l’amabilité. Nous sommes plus enclins à approuver une personne ou à nous ouvrir à son point de vue lorsqu’elle nous inspire un sentiment de sympathie.

5. Cherchez les affinités. Ce qui se ressemble s’assemble – les caractères comme les points communs. L’on est toujours attiré par ceux avec qui nous avons quelque chose en commun. Une nouvelle manière d’amener les autres à dire « oui » est d’établir des affinités dès le départ. Plus vous obtiendrez d’approbations précoces, plus vous parviendrez à faire approuver vos idées, vos solutions, votre offre.

6. Ne revendiquez pas le mérite de vos actions. L’on est une bien meilleure personne lorsque les gens qui nous entourent savent qu’ils jouent un rôle important non seulement dans les succès collectifs, mais dans notre propre réussite. Par un intéressant paradoxe, moins vous revendiquez le mérite de vos actions, plus on se souvient de vous et plus, au bout du compte, vous en retirez de crédit.

7. Faites preuve d’empathie. Si une personne a une quelconque importance à vos yeux, chaque seconde passée à tenter de mieux comprendre son point de vue est une seconde bien utilisée. Si nous laissons ce qui nous touche vraiment imprégner notre perception des autres, nous avancerons sur un terrain plus propice à l’influence, où nos mots auront un réel impact.

8. Faites appel aux sentiments élevés. Peu de gens le nieront, il y a en chacun de nous quelque chose de noble et pur. Idéalistes dans l’âme, nous préférons tous nous présenter sous notre meilleur jour et mettre en avant des motivations honorables. Si nous donnons aux autres l’opportunité d’agir de même, si nous supposons qu’ils ne sont ni égoïstes ni malhonnêtes, nous leur offrons la possibilité de nous répondre avec d’autant plus de dignité.

9. Ouvrez-vous aux autres. La plupart des gens ont réalisé que c’est la profondeur d’une relation qui fait le succès d’une interaction, à court et à long terme. Plus un collègue, un ami ou un client partage votre aventure, plus vous pourrez accomplir de choses ensemble.

10. Lancez un défi. Si nous avons besoin d’affection pour nous développer, nous avons besoin de compétition pour nous donner le goût d’avancer. Les gens ne veulent pas d’un nivellement par le bas : ils aspirent à être édifiés et cela passe parfois par des défis.

 

Huit moyens d’amener le changement sans irriter ni offenser

1. Commencez par une note positive. Un état d’esprit positif place toujours les échanges sur une voie constructive.

2. Reconnaissez vos erreurs. Reconnaître ses erreurs – même si on ne les a pas corrigées – peut aider à convaincre quelqu’un de changer d’attitude. En admettant vos erreurs, vous détournez l’attention de votre interlocuteur de ses propres faiblesses.

3. Faites remarquer les erreurs de façon discrète. Si vous attirez indirectement l’attention sur les erreurs ou les faux pas, vous obtiendrez de très bons résultats avec des personnes réfractaires aux critiques directes – c'est-à-dire la plupart des gens. Tout leader dispose d’un formidable moyen d’envoyer un message subtil sur l’attitude qu’il veut voir adopter par les autres : il suffit qu’il l’adopte lui-même.

4. Posez des questions au lieu de donner des ordres directs. Poser des questions non seulement rend un ordre plus acceptable mais stimule la créativité pour résoudre un problème. Les gens accepteront sans doute plus facilement de suivre une nouvelle voie s’ils ont pris part à sa définition.

5. Laissez votre interlocuteur sauver la face. Même si nous avons raison et que notre collaborateur a tort, en lui faisant perdre la face, nous détruisons son égo. Nous ne contribuons en rien à modifier son comportement. A l’inverse, en atténuant le poids de ses erreurs, non seulement nous préservons son amour-propre, mais nous renforçons la relation de confiance qui nous lie.

6. Soulignez les progrès accomplis. Les encouragements sont source de motivation, et voilà bien ce que les leaders du monde entier s’acharnent à trouver. La principale raison de leurs difficultés est que beaucoup d’entre eux ne prennent pas le temps de réfléchir à ce qui motive vraiment les gens. On croit souvent qu’ils attendent des récompenses matérielles, et que la « carotte et le bâton » est la meilleure approche, mais c’est rarement le cas. Les individus sont bien plus profondément motivés par la reconnaissance personnelle et sociale.

7. Aidez les autres à être à la hauteur de la réputation que vous leur avez donnée. Les coachs, les mentors, les leaders et les parents se rendent souvent compte que les individus se hissent à la hauteur des espoirs que l’on place en eux, quel que soit leur niveau. Si un homme se sent peu important ou peu respectable, sa motivation pour s’améliorer sera faible.

8. Trouvez des terrains d’entente. Plus vous en savez sur les autres et plus ils en savent sur vous, plus il vous sera facile de trouver un terrain d’entente sur lequel construire une future coopération.

 

Aujourd’hui, si vous ne savez pas vous faire des amis et influencer les autres d’une manière sincère et constructive, non seulement vous aurez du mal à suivre le rythme imposé par vos clients, mais vous aurez du mal à retenir vos collaborateurs.

Ce petit article n’est rien comparé à ce que contient l’ouvrage de poche de 320 pages de conseils pour se faire des amis à l’ère numérique. Les anecdotes et les histoires pour illustrer les différents points mentionnés plus hauts sont très instructives. Elles vous permettront d’assimiler plus aisément toute la substance contenue dans la nouvelle édition du best-seller Comment se faire des amis.

Courez chercher un exemplaire à la librairie ou à la bibliothèque. Le mien m’a coûté 4.800 F CFA (7,32 €) dans une librairie en Côte d’ivoire.

Vous pouvez télécharger le premier chapitre sur le site de l’éditeur en cliquant ici (1,6 Mo au format PDF).

 

Poster un commentaire

CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.